Nathalie Chapuis Fabrics

VIBRATIONS TEXTILES

Arts graphiques, musique et nature

 

 » Mes designs sont organisés en rythme, orchestrés pour suggérer le mouvement, le tourbillon, l’énergie ».

 

Que ce soit dans la collection Nashville, Tennessee de façon explicite ou dans le reste de ses dessins, Nathalie Chapuis se nourrit depuis toujours d’influences musicales éclectiques, aussi variées que le rock, blues, soul, jazz ou que la musique classique.

 

Emportée par les notes, les sons, par les ambiances, elle a puisé dans son experience américaine – Nashville, puis New York – d’intarissables vibrations.

« Les années 1960/70 sont pour moi une époque de référence, pour leurs codes, leur esthétisme, leur musique, mais aussi leurs transgressions et rebellions. »

 

Mobilier vintage, artistes, peinture, mode, designers sont un vivier de références foisonnantes desquelles elle s’inspire, pour les couleurs, les formes, le côté pop.

 

Rosenquist, Liechtenstein, Sonia Delaunay, Warhol sont autant de figures emblématiques dont les oeuvres, par leurs interêts chromatiques, techniques ou philosophiques, ouvrent le champ à de nouvelles lectures à l’aune de l’époque actuelle.

 

« L’exotisme de la nouveauté, un voyage insolite, des cultures lointaines, des paysages fantasmés offrent de nombreuses occasions de réveiller nos sens, de repousser les limites de nos connaissances et de nos expériences, par l’immersion dans d’autres mondes. La sensation d’avoir plusieurs vies. »

La nature est une source insatiable d’idées, la nature organisée tels les champs (Motif « Vu du Ciel ») comme la nature spontanée remplie de phénomènes hasardeux, qui forment des tableaux graphiques aléatoires et abstraits.


L’atmosphère paisible ou agitée,
changeante avec les heures du jour, l’eau, la pluie, les fleurs, les ombres,
sont un foison sensoriel dont l’observation donne lieu à de multiples interprétations graphiques.

 

« La fraicheur de l’aube sur une prairie blanche de rosée, le dessin des ombres en été, la poésie d’une fleur, le bonheur pur et authentique. »